FR  DE  EN  ES  PT
Sujet Lieux Personnes
Archives de l'Etat du Valais - Médiathèque Valais - Musées cantonaux du Valais

Le registre des émigrés (DI 358)

En 1871, il est décidé de tenir un registre cantonal des émigrés. Celui-ci fournit des informations sur les personnes et les familles qui ont émigré en Argentine, en Amérique du Nord ou en Afrique du Nord, entre 1849 et 1879.
En 1871, il est décidé de tenir un registre cantonal des émigrés. Celui-ci fournit des informations sur les personnes et les familles qui ont émigré en Argentine, en Amérique du Nord ou en Afrique du Nord, entre 1849 et 1879.

Il contient les noms de 6629 personnes. Les informations répertoriées sont les suivantes :

  • le numéro d’enregistrement de l’émigré
  • le nom et prénom
  • la filiation paternelle et maternelle
  • la date de naissance
  • la profession
  • la commune d’origine
  • le lieu de son dernier domicile
  • la date de l’émigration
  • le lieu de destination
  • une rubrique « autres renseignements généraux ».

Dans le Rapport de gestion du Conseil d’Etat de 1871, une communication du Département de l’Intérieur indique la date de l’élaboration du Registre et les sources ayant servi à sa rédaction : « Comme il n’existait pas à l’Etat un registre complet des émigrations, nous avons fait dresser par les communes un recensement général depuis l’origine des émigrations. » Ce document a donc été établi rétrospectivement pour les périodes allant de 1849 à 1871 ; de 1871 à 1879, il a été tenu par un service de l’Etat, tout en se basant sur des informations provenant des communes, et est malheureusement loin d’être complet. On peut en effet y relever un certain nombre de lacunes :

  • Aucune inscription ne figure sous la rubrique « dernier domicile ». Il y a donc probablement identité entre le lieu du dernier domicile et celui de la commune d’origine.
  • Des imprécisions sont à noter dans les mentions des lieux de destination.
  • La profession du chef de famille est souvent négligée.
  • Les observations sur la position de la famille dans le pays où elle se trouve, observations rapportées dans la rubrique « autres renseignements généraux » sont peu nombreuses pour la partie francophone du Valais, tandis que pour le Haut-Valais, les annotations sont plus fréquentes.
  • Les informations sont relevées avec plus ou moins de précision selon les communes.
  • Les inscriptions des départs sont parfois mentionnées dans un ordre non chronologique.


En résumé, ce registre ne couvre que l’époque durant laquelle l’émigration bat son plein, n’évoque que très vaguement la destination de l’émigrant et ne répertorie pas les éventuels retours en Valais. Lorsque les départs outre-mer ont diminué après 1880, le registre n’a plus été mis à jour.

Cependant, malgré les erreurs et les lacunes qu’il contient, ce registre représente le seul document indiquant d’une manière suivie l’état nominatif des émigrés, les rapports de gestion du Conseil d’Etat ne donnant que des chiffres globaux.

Des registres fédéraux de l’émigration sont également tenus dès 1868.

 

Powered by 
 - Hébergé au sein du réseau scientifique valaisan VSnet
Musées Cantonaux, 4350 2016/3 2/7
Musées Cantonaux, 4350 2016/3 2/7
Musées Cantonaux, 4350 2016/3 2/7
Département de l’Intérieur 194.4.1
Département de l’Intérieur 356.26
Musées Cantonaux, 4350 2016/3 2/7