FR  DE  EN  ES  PT
Sujet Lieux Personnes
Archives de l'Etat du Valais - Médiathèque Valais - Musées cantonaux du Valais
Accueil | Accueil | Histoire | L’émigration de peuplement

L’émigration de peuplement

C’est au moment où le service étranger valaisan s’essouffle qu’on va voir apparaître au long du 19e siècle une nouvelle forme migratoire affectant bon nombre de Valaisannes et de Valaisans, forme qu’on peut désigner comme une émigration de peuplement.
C’est au moment où le service étranger valaisan s’essouffle qu’on va voir apparaître au long du 19e siècle une nouvelle forme migratoire affectant bon nombre de Valaisannes et de Valaisans, forme qu’on peut désigner comme une émigration de peuplement.

Il s’agit en effet non plus d’une installation provisoire en terres étrangères, avec des missions spécifiques à remplir au cas par cas, mais d’une émigration souvent conçue comme définitive, vers des terres situées outre-mer et dans lesquelles les émigrants sont appelés à s’installer comme propriétaires terriens. Du Brésil en 1819 au Chili en 1883, en passant par l’Algérie en 1851 et surtout l’Argentine dès 1855, des milliers de personnes et de familles quitteront le Valais dans l’espoir d’y trouver un monde meilleur. Là aussi cependant, un lot de désillusions les attend durant le voyage et une fois arrivés sur place, si bien que de nombreux retours en Valais auront lieu.

De 1850 à 1914, ce sont plus de 13'000 Valaisannes et Valaisans qui partent pour l’étranger à la recherche de nouvelles conditions d’existence. Cette estimation a été proposée par Antoine et Christophe Carron sur la base du registre des émigrés, des registres portuaires, des documents des agences d’émigration et de correspondances privées et officielles. Ce nombre est selon eux largement sous-évalué et ils estiment qu’environ dix-huit mille personnes ont quitté le Valais durant cette période.

On peut donc affirmer que l’émigration constitue un fait majeur de l’histoire valaisanne du 19e siècle. Le Valais n’est certes pas un cas unique, puisque durant la même période, des centaines de milliers de Suisses ainsi que des millions d’Européens font de même. Il reste que l’émigration valaisanne va se faire selon un rythme et pour des destinations qui lui sont propres. Si la grande majorité des émigrants suisses se sont rendus aux Etats-Unis, ce n’est pas le cas du Valais d’où la plupart des départs se font à destination de l’Amérique du Sud, et de l’Argentine en particulier.

Powered by 
 - Hébergé au sein du réseau scientifique valaisan VSnet
Musées Cantonaux, 4350 2016/3 2/7
Musées Cantonaux, 4350 2016/3 2/7
Département de l’Intérieur 356.26
Département de l’Intérieur 194.4.1
Musées Cantonaux, 4350 2016/3 2/7
Musées Cantonaux, 4350 2016/3 2/7